Romain Brante, Ostéopathe à Savigny-le-Temple

Le Patio, 14 rue Alfred de Musset, 77176 Savigny-le-Temple
06 30 05 63 98
Disponible de 8h à 20h
 

Romain Brante, Ostéopathe à Savigny-le-Temple

 
Disponible de 8h à 20h
 
06 30 05 63 98
 
Le Patio, 14 rue Alfred de Musset, 77176 Savigny-le-Temple
Romain Brante
Ostéopathe à Savigny-le-Temple

Fiches pour les adultes

L’algoneurodystrophie, ou syndrome douloureux régional complexe (SDRC) est localisé sur une ou plusieurs articulations.

Il se caractérise par des douleurs continues qui persistent la nuit, hyperalgiques, des troubles vasomoteurs (hypersudation, œdème, troubles de la coloration cutanée) et un enraidissement cutané.

Algoneurodystrophie du pied gauche

L’algoneurodystrophie ne concerne pas une classe d’âge en particulier mais elle touche d’avantage les femmes.

Apparition

Le plus souvent son apparition est liée à un facteur déclenchant qui dans plus de la moitié des cas est un traumatisme, même minime, car il n’y a pas de lien entre la sévérité de l’atteinte traumatique et l’algoneurodystrophie. Cependant les interventions chirurgicales et la rééducation trop intensive ou douloureuse sont des facteurs aggravant.

L’algoneurodystrophie peut survenir sans élément déclenchant traumatique, comme à la suite d’une infection, d’une grossesse (hanche), d’un cancer…

Le délai d’apparition après le traumatisme étant de quelques jours à quelques semaines, le lien entre la douleur et le traumatisme n’est pas toujours fait.

Evolution

L’algoneurodystrophie présente deux phases :

La phase chaude, inflammatoire qui peut durer de quelques semaines à plusieurs mois :

  • Douleurs articulaires et péri-articulaires
  • Tuméfaction
  • Œdème des parties molles
  • Raideur
  • Chaleur locale
  • Impotence fonctionnelle

 

La phase froide, jusqu’à la guérison, au total 12 à 24 mois après le début du syndrome. Elle est inconstante :

  • Troubles trophiques : membres froids, peau pale et lisse, acrocyanose, rétraction capsulo ligamentaire.

 

Ces deux phases peuvent s’inverser, s’alterner ou il ne peut n’y avoir que la phase chaude.

Et l’ostéopathie ?

L’algoneurodystrophie est le symptôme d’un dysfonctionnement des systèmes nerveux central et périphérique, lié à une surcharge d’informations nociceptives et un dérèglement régional neuro-végétatif.

C’est un dérèglement de l’équilibre entre les systèmes ortho et para sympathiques au profit du premier, qui engendre les symptômes.

Pour faire simple il y a un robinet d’eau chaude et un d’eau froide, le but et d’avoir de l’eau tiède en équilibrant les deux systèmes.

Le traitement ostéopathique va partir de ce principe afin d’éliminer les lésions mécaniques responsables des stimulations anormales du système neurovégétatif.

Après un examen complet le but sera de redonner de la mobilité à la zone vertébrale correspondante, et aux éléments interagissant avec elle (peau, muscle, fascia, viscères).

Par la suite si besoin est, l’ostéopathe recherchera d’éventuels points de compressions sur le ou les trajets des différents nerfs impliqué dans le syndrome.  Avant de terminer par une détente de tous les éléments de l’articulation atteinte par l’algoneurodystrophie afin d’accélérer la guérison


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.